MonkeyCall – un projet issu de la collaboration de deux PI du Sense

Monkeycall2.0

Monkeycall est un projet de recherche appliquée initié par la Pre Erica van de Waal (Unil) qui vise à obtenir des enregistrements de bonnes qualités des vocalisations des singes vervets en Afrique du Sud, afin d’étudier leurs comportements et leurs modes de communication. La méthode traditionnelle consiste pour les observateurs à se déplacer autour des primates avec un microphone portable et à enregistrer autant de vocalisations que possible. Cette méthode n’est pas optimale, car la distance entre l’observateur et l’animal réduit la qualité de l’enregistrement, en particulier pour des cris doux tels que le bruit de lèvres utilisé dans des contextes de toilettage. De plus, de nombreux cris sont produits lorsque le singe est en mouvement, par exemple lors de conflits, de rencontres entre groupes ou de harcèlement de prédateurs, ce qui rend très difficile pour l’observateur d’être « au bon endroit au bon moment » et limite considérablement la taille de l’échantillon d’appels enregistrés.

 

Un dispositif high-tech de moins de 100 grammes

Grâce à une collaboration interne du Sense (Haute Ecole d’Ingénierie et Unil), le projet Monkeycall a pu être mis en place afin de répondre au défi d’obtenir des enregistrements hautes qualités des singes étudiés par la Pre Erica van de Waal en Afrique du Sud. L’éthologue s’est associée à la PI de l’unité Neurodevices du Sense la Pre Benedetta Franceschiello. Cette dernière a supervisé une équipe d’ingénieurs de son institution la Haute Ecole d’Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis afin de concevoir un micro sur mesure pour le projet. Il s’agit d’un collier alimenté par une batterie et un système low power qui a été inséré sur un dispositif pesant moins de 70 grammes produit à la HEI grâce à une imprimante 3D.

En définitif, ce projet permettra de récolter les interactions vocales naturelles. En outre, les colliers enregistreront de nombreux autres types de sons qui pourront être utilisés pour par exemple décrire en détail le répertoire vocal des vervets et de le lier aux caractéristiques individuelles (âge, rang, parenté, appartenance au groupe…) de l’appelant. Ce projet profitera à d’autres recherches nécessitant des vocalisations de haute qualité, telles que les expériences de communication multimodale, et pourrait également être appliqué à de nouvelles pistes de recherche telles que les combinaisons de cris chez les singes vervets sauvages.